TRÉSORS DE GUYENNE EN PAYS DE LAUZUN : découverte de notre territoire, de son agriculture, du patrimoine, des entreprises et des savoir-faire du Pays, le jeudi 13 juillet 2017

Cette journée, organisée par la Communauté de Communes du Pays de Lauzun, avec Garonne Expansion, avait pour objectif la valorisation économique du territoire par la découverte de ses entreprises, son patrimoine et ses savoir-faire.
Elle s’adressait aux visiteurs, touristes, tout comme aux habitants du Pays et alentours.

Le Président de la Communauté de Communes, Monsieur Luc Macouin, La ‘Commission Economie’ présidée par Madame Sylvie Vergné, remercient les communes, les entreprises, les partenaires et les nombreux participants qui ont œuvré à la réussite de cette journée.

Retour en images !

ETAPE 1 : LAUZUN  

lauzun-carrier-tresor-de-guyenne201721

  • 9h, les premiers participants arrivent au lieu de rendez-vous n°1 sur le parking de

l’Entreprise Carrier

située depuis 1956 au Boulevard de la Sablière. Vincent et Christelle Carrier se relaient pour faire découvrir leur entreprise de fabrication de chaises et tables à 4 groupes constitués.

48 ‘explorateurs d’un jour’, dont un groupe de la Mission locale de Marmande, et des résidents du territoire venus de Miramont-de-Guyenne, Laperche, …. ont répondu à l’appel et ont suivi la visite guidée et commentée de l’usine en pleine activité.
48 personnes travaillent (dont 20 en CDI) pour l’Entreprise Carrier qui se développe depuis 71 ans, et qui foisonne de projets pour 2018. Attention, des postes sont à pourvoir : soudeurs, emballage….

En savoir + : Tél. 05 53 94 10 31 et www.mobilier-carrier.fr

  • Jean-Paul Trilles, Raconteur de Pays pour la visite du village,

raconteurdepays-logo

prend la relève et enchaîne les visites commentées du village. Il nous emmènera jusque dans le parc du château, en passant devant les Carreyroux, les venelles de Pompeï, la maison aux Cariatides…. Les anecdotes sont nombreuses et on redécouvre ce charmant village en plein travaux de rénovation. Une lame d’eau rafraîchissante attend le badaud et les ruelles dévoilent l’architecture plurielle du village. Nous traverserons même la maison de la Communauté de Communes sur le chemin de l’église !

A NOTER : Jean-Paul vous dit tout sur Lauzun sur rendez-vous et vous fait visiter le château tous les jours de juillet et août de 10h à 12h et de 14h à 18h (départ de la visite toute les heures sans RDV) Tél. 06 74 25 16 65

10h30, nous prenons la route en direction de :

ETAPES 2 et 3 : LA SAUVETAT-DU-DROPT

  • L’entreprise BÛCHE ECO 47  

    est située à la sortie du village en direction de Duras où Brunologo buche eco FRAMARIN nous attend. Belle visite des équipements et de la chaîne de production pour 32 personnes attentives sur les vertus de la bûche de bois COMPRESSÉE OU DENSIFIÉE. Pas n’importe quelle bûche puisque 1 buche-eco47 = 4,9 à 5,3 KWh/kg ou 19 Méga Joules. Grâce à leur pouvoir calorifique très élevé, les bûches permettent d’obtenir un excellent rendement dans tous types de foyers : poêle, insert, chaudière, cuisinière… La production est suivie et analysée en laboratoire suivant le référentiel Européen des Combustibles Solides pour garantir un produit de qualité. Issues de la récupération de sciures de bois et du mélange de déchets de bois de chênes en autres, voilà un recyclage optimisé. Bruno nous explique son plaisir d’avoir pu installer et maintenir son unité de production sur LA SAUVETAT-DU-DROPT, le positionnement géographique du village permet un rayonnement sur 4 départements : Lot-et-Garonne, Dordogne, Gironde et les Landes. 3 salariés travaillent dans la fabrique qui existe depuis 2012, Bruno projette de développer l’entreprise en 2018.

En savoir + :  Lieu dit « Lassor », 47 800 La Sauvetat du Dropt
Tél. 05 53 83 05 61 et www.buches-eco.com

12h, la découverte c’est bien mais ça creuse, le groupe se dirige à LA SAUVETAT-DU-DROPT, place du Moulin (parking de la poste et du Proxy) pour la pause pique-nique. Les véhicules se garent, on s’installe autour des tables dressées pour l’occasion, certains se positionnent en mode traditionnel à savoir dans l’herbe. Heureusement le Proxy est ouvert, on a pu se ravitailler en eau fraîche et petites douceurs locales : fromages, charcuteries,…. Charmante et bénéfique halte, riche en rencontres insolites : comme ces 3 jeunes gens en périple de Grignole (33) jusqu’ Avignon avec un compagnon de route très utile et 2 Mexicains à vélo, qui après avoir assisté au départ du Tour de France s’en vont vers Bordeaux. Merci Françoise et Jean-Louis Durrieux pour les melons.

  • Françine PANDOLFO, des Présidente des ‘Amis de la Sauveté’, assistée de M. Denis MURER, maire d’Agnac (le pont est à cheval sur les 2 communes) amène ‘nos explorateurs’ à la découverte de La Sauvetat-du-Dropt.

12 panneaux qui rythment une visite balisée, nous permettent de tout (ou presque) savoir du village, du Moyen Age à nos jours. En effet, les QR codes affichent sur nos smartphones des textes très précis et illustrés. Pas de panique, des plans version ‘papiers’ sont disponibles, soit à la cabane du maraîcher (photo ci-dessous) soit dans les commerces du village.

14h00, le cortège de TRÉSORS DE GUYENNE en PAYS DE LAUZUN se remet en route,

ETAPE 4 : ALLEMANS-DU-DROPT

  • Monsieur CADALEN, gérant,

FRUIT GOURMETLOGOFRUITGOURMET

et Céline nous accueillent sur le patio. Dégustation de leur production largement appréciée par 38 participants. En effet, FRUIT GOURMET est spécialiste dans la production de fruits séchés et réhydratés, ce qui leur donne un moelleux et une texture exceptionnelle.

Nous n’avons pas pu photographier l’unité de production et les équipements, mais nous avons pu constater que l’usine est très bien équipée et que le bien être des salariés (au nombre de 35 en CDI avec du renfort de septembre à octobre) est un moteur pour la démarche qualité ISF dans laquelle l’entreprise s’est engagée.

Créée, en 1992, Fruit Gourmet ne cesse de progresser, avec une gamme de plus de 30 produits, dont du BIO et fait rayonner son savoir-faire dans de nombreux pays en fournissant restaurants et épiceries fines.

Passage gourmand à la boutique ouverte toute l’année du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17 (attention congés annuels du 29 juillet au 15 août), un grand merci à toute l’équipe de FRUIT GOURMET pour son accueil. INFO : portes ouvertes le samedi 16 septembre 2017 à partir de 14h.

En savoir + : www.fruitgourmet.com Tel : 05.53.20.22.20

  • Un passage OBLIGATOIRE en Pays de Lauzun, c’est l’église Saint-Eutrope de Born, d’ Allemans-du-Dropt, qui en plus de son atypique cloché avec sa girouette en forme de poisson (et oui !), celle-ci abrite des fresques murales en pigments naturels datant du XVéme siécle, parfaitement restaurées, le décor et l’histoire y sont fantastiques. Un éclairage spécial permet de sublimer la visite, que 19 explorateurs ont appréciés.

         LE BON CONSEIL :  se faire conter l’histoire par

        Françoise DOVILLEZ, Raconteuse de Pays

raconteurdepays-logo 

  • Notez que Françoise vous fera aussi découvrir Allemans-du-Dropt, ses fresques, son histoire, ses crues, son évolution lors de visites guidées sur rendez-vous au

  • Tél. 06 83 25 89 71 toute l’année.

  • Et notre Raconteuse de Pays, Jane MARSTON pour nos amis English speaking au Tél. 06 72 39 21 26

  • Quittons ALLEMANS-DU-DROPT, pour :

    ETAPE 5 : LACHAPELLE et PEYRIERES

    L’ATELIER DU ‘BOL DORE’

  • poterie dans le village, juste avant l’église. 20 participants pour cette étape artistique !
    Bernard GUIPOUY, potier depuis plus de 40 ans, est né dans le village et y a ouvert son atelier depuis 1984. Artisan d’art, il s’est spécialisé depuis 1996 dans la recherche des émaux cristallisés. C’est la technique si particulière qui rend chacune de ses œuvres unique.
    Une jolie boutique pour découvrir ses créations, mais aussi un site internet. Il est préférable de téléphoner avant de venir.
    Plus d’infos au Tel. 05 53 83 67 44 / 06 78 67 42 43 et sur www.atelierduboldore.fr

        INEDIT : L’ancienne carrière de tuff de Peyrières

  • C’est Francette VALLET-GAUBAN, qui est aussi Maire de la Commune depuis 2001 qui nous attend, le lieu est tenu secret, nous suivons le cortège au départ d’Allemans. Les jolies routes secondaires, sublimes en ce mois de juillet nous amènent au Lieu-dit ‘Plaisir’. Et du plaisir, il va y en avoir ! Les voitures se frayent un chemin dans un champs de blé fraîchement moissonné. Une dizaine de voitures sont déjà présentes. Au total c’est une assemblée de 49 personnes, qui s’élance à travers champs. Objectif ? Un bosquet arboré. Le chemin est un peu tortueux, mais toutefois empruntable (des enfants sont présents et y accèdent facilement). Françette est inégalable pour conter la fantastique épopée de cette ancienne carrière de tuff ( qui est l’ancêtre du parpaing) et avec laquelle les maisons d’ici furent construites. Celle de Plaisir est l’unique vestige d’une multitude de carrières existantes autrefois. D’ailleurs, Peyrières, signifie ‘Las Peyreras’, ‘Les Pierres’. Retour il y 25000000 ans, à l’époque de la création des Pyrénées, on parcourt les siècles et les passages cévenoles du regard. On imagine les mammouths et on devine de potentiels ossements. Très belle étape qui se termine par une collation entre blés et tournesols.
  • Eglise de Peyrières.jpg

    A NOTER : L’église de Peyrières et son clocher carré surmonté d’une statue du Sacré-Cœur, avec une terrasse du haut de laquelle on jouit d’un panorama d’exception sur la vallée du Dropt. Elle est aménagée d’une table d’orientation et de jumelles (attention, 100 marches à monter).

  • Téléphoner à la mairie pour visiter 05 53 93 32 44

18h30, nous voilà repartis, direction :

ETAPE 6 : LAVERGNE et alentours

EARL du Roumaguey, chez Jean MARBOUTIN, surnommé ‘Mammouth’ 

22 personnes ont choisi de visiter son exploitation. Jean est cultivateur depuis 1978, il est passé au BIO depuis 2000, soit 17 ans ! Il cultive principalement le Meteil : un mélange d’Orge, de blé, de pois verts et de féveroles, principalement destiné à la consommation animale. Il cultive aussi du soja BIO pour l’alimentation animale mais aussi humaine. L’exploitation est contrôlée 3 fois par an par l’organisme AGROCERT. Jean nous raconte qu’à sa grande satisfaction les contrôles sont très sérieux et qu’il s’en réjouit. Les projets 2018 : pourquoi pas des lentilles BIO ?

On peut joindre Jean MARBOUTIN au 06 87 36 28 97

19h30, il nous reste une dernière halte, et pas des moindres :

ETAPE 7 : LAPERCHE

La Palombière de Christian MARTINEAU, nommé ‘Kiki’.

Mais c’est quoi une Palombière ? Définition du Larousse : « Ensemble de deux nappes de filets se refermant l’une sur l’autre, employé pour la chasse aux ramiers et aux bisets. Hutte de rondins perchée dans les arbres et destinée à la chasse aux palombes. ».

La palombière de Christian, c’est en plus : un édifice de 80m2 en bois niché dans les arbres à 9m50 de hauteur, un ascenseur pour monter les victuailles, un salon, une cuisine,….. Voilà une visite plus qu’insolite pour 30 ‘chasseurs d’un soir’ et pour des passionnés, capables de ‘roucouler’ pour attirer l’oiseau bleu !

LA SOIRÉE : BOURGOUGNAGUE

Le soir arrive, il est 20h et nous partons tous pour
l’exploitation d’Olivier DESMARET, ‘L’Oisonnière’
Olivier élève et gave de manière traditionnelle des canards gras qu’il transforme ensuite dans son laboratoire aux normes européennes. Il a fait le choix d’une petite exploitation familiale pour assurer la qualité de ses produits et conserver de bonnes conditions d’élevage. Agréable surprise à notre arrivée, un 50 personnes étaient déjà installées dans la grange superbement aménagée et nous attendaient pour que le spectacle de la TIKTAK Cie commence ! Fous rires et détente. Nous avons faim, les saucisses au foie gras, au canard et autres tournedos de canards au fois gras cuisent doucement sur les planchas.

Les explorateurs d’un jour et les gourmands du soir (soit un centaine de personnes) prennent congés tard dans la soirée,  ravis de cette journée en Pays de Lauzun.

Olivier DESMARET vous accueil dans sa boutique au lieu-dit ‘Saint-Laurent’
Tél. 05 53 94 17 58 / 06 22 21 84 83

Article de Sandrine Andreu, Office de tourisme du Pays de Lauzun


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s